Un coup d'oeil en plus sur de nombreux sujets geek !

La résistance acharnée de Phormio à Jérusalem début -239

../images/70/Image--239.jpeg

La réorganisation et une révolte d’esclaves permettront à l’Egypte de pouvoir attendre ensuite jusqu’à l’automne -240 avant la reprise de l’offensive Macédonienne. Or au moment où l’attaque débute, une surprise de taille a lieu : voyant la Dalmatie déjà reconquise (la campagne aura été courte ! Demetrius l’a fait prestement sans chercher à punir particulièrement les populations), l’Egypte a donné Jérusalem à Phormio dans le cadre d’une nouvelle alliance avec les rebelles.

Cependant ce dernier va subir l’assaut de plus de 20.000 Macédoniens ! Le rassemblement rappelle l’offensive contre les Galates 14 ans plus tôt.

../images/70/Il-y-a-du-monde-On.png
Il y a du monde ! On voit l’armée Egyptienne en support des rebelles dans la ville.

Cette énorme offensive a un coût pour la Macédoine cependant, ravitaillés depuis Antioche. Le Roi est obligé d’augmenter temporairement les impôts au maximum : même s’ils n’en paient pas dans une tentative de pacification du territoire, cela cause une rébellion en Arabie. De même dans plusieurs provinces Anatoliennes la colère gronde et la situation ne pourra être maintenue sur la durée…

Chryses, qui venait d’arriver à Charax au fond de la Mésopotamie, repart en direction du désert pour conserver ce territoire stratégique. L’offensive annexe sur le sud de la péninsule attendra, la tribu Saba se contente d’amasser des troupes pour l’instant.

Au final après quelques saisons de siège, l’armée Egyptienne se replie à Petra à l’est, laissant Phormio à son sort. L’assaut est immédiatement donné : il y a 3.000 défenseurs, cette fois principalement de qualité (dont notamment 6 Agémas… mais affaiblies par le siège).

../images/70/Peucestas-a-le-comma.jpeg
Peucestas a le commandement de la bataille, et il a conscience de combattre des Macédoniens. Ainsi avec les différents généraux (Bathayes et Antigone III Doson - ce dernier est en effet arrivé en Judée après la capture des trois régions en Anatolie), il attaque toutes les portes à disposition en plus de l’assaut sur les murailles à droite.
../images/70/Phormio-prouve-sa-r.jpeg
Phormio prouve sa réputation en défendant correctement tous les points d’entrée. La défense la plus forte est du côté de Bathayes et une des portes attaquées par Peucestas.
../images/70/Et-3-Agmas-dfenden.jpeg
Et 3 Agémas défendent les murailles, autant dire que les vrais Macédoniens n’entreront pas par ici.

Mais Peucestas n’est pas le second meilleur général Antigonide pour rien ! Il n’a pas dit son dernier mot, et il a une affaire personnelle à régler : Phormio est considéré comme le véritable second meilleur par certains, étant donné ses grandes victoires en Anatolie.

Celui qui a formé un duo avec Demetrius pendant de longues campagnes a eu vent de certaines manœuvres du défunt Roi qu’il n’a utilisé que quelques fois seulement, il va ainsi en tenter une. Il demande à Doson de lancer un assaut massif sur sa porte, alors que Peucestas fait mine de se replier en panique des siennes face à la résistance trop forte de l’ennemi. D’ailleurs au même moment Bathayes meurt de l’autre côté des remparts, tué par un archer.

Phormio - ou peut-être un de ses subalternes, car il est possible que le premier soit occupé là où la pression est la plus forte - fait alors une erreur drastique, peut être aussi par un trop plein de confiance étant donné la chute récente de Bathayes, frère du Roi actuel : il déporte le gros des forces vers Doson. Peucestas attaque alors de nouveau et entre impunément dans la cité !

../images/70/Il-charge-immdiatem.jpeg
Il charge immédiatement Phormio lui-même, qui est situé à l’hôtel de ville.
../images/70/Mais-Phormio-rsiste.jpeg
Mais Phormio résiste et s’avère être le meilleur combattant, lui et son régiment. Peucestas se replie, il attend les renforts d’Antigone Doson qui se déplace lui-même. Pendant ce temps, la dernière Agema sur les murailles résiste encore après avoir fait tomber 180 assaillants…
../images/70/Les-forces-de-Bathay.jpeg
Les forces de Bathayes ont raison peu après des défenseurs à leur porte. Phormio tombera ensuite avec l’aide de Doson, non sans avoir emporté plus de 115 Macédoniens avec lui…

La bataille coûtera 2.800 vies aux forces de Peucestas. Comme les généraux s’en doutaient, c’est principalement dû aux phalanges d’élite qui ont quasi toutes arraché plus de 200 Macédoniens (avec un record de 350, le régiment qui est resté sur le rempart jusqu’au bout). Bathayes est remplacé par Homeros, un des fils de Demetrius Kalos.

Les pertes sont donc plutôt élevées mais les forces de l’envahisseur sont encore en état de continuer l’offensive.

A propos de l'auteur et de ce site :

Tombé dans l'informatique étant petit tel un Obélix (à 3 ans pour être précis), j'ai la chance contrairement à ce dernier de pouvoir continuer à en prendre des "doses quotidiennes", depuis 26 ans pour tout dire . En effet je suis ce qu'on appelle un geek (un vrai, genre je joue pas à candy crush désolé) et je suis aussi développeur à plein temps maintenant... Lire la suite

Pour me contacter :

Par mail

Ce site ne comporte aucune pub et est maintenu bénévolement. Si vous souhaitez me soutenir, n'hésitez pas à m'offrir une baguette (soit 1€) !

Paypal pixel

Sinon si vous êtes sur Brave, n'hésitez pas à me faire un don d'1 BAT ! (Qu'est-ce que c'est ?)


Support-Vision - A propos - Me retrouver : Facebook ou Twitter - Contact
Ce site et son contenu sont mis à disposition selon la Licence Creative Commons (CC BY-NC-SA 4.0).